Nipissing Ouest-Notre histoire
Le Courrier Paroissial 52
Description
Médias
Text
Image
Description
Un journal local qui décrit les affaires et opinions des habitants de Field, ON. / A local newspaper describing the events and opinions of the citizens of Field, ON.
Date de l'original
13 October 1951
Sujet(s)
Collection
Société historique de Field
Langage de l'élément
French
Couverture géographique
  • Ontario, Canada
    Latitude: 46.50009 Longitude: -79.96637
Licence de Creative Commons
pd [Pour plus de détails]
Déclaration de droit d'auteur
Public domain: Copyright has expired according to Canadian law. No restrictions on use.
Détenteur du droit d'auteur
Société historique de Field
Conditions d'utilisation
Le matériel disponible ici peut être utilisé à des fins personnelles ou éducatives. L'utilisation de ce matériel devrait toujours inclure le crédit "Collection de la Société historique de Field". Pour toutes autres fins, notamment pour des fins commerciales, on ne peut, sans l'autorisation expresse de la Société historique de Field et, s'il y a lieu, des autres titulaires des droits d'auteur, modifier, copier, reproduire, republier, afficher, transmettre ou distribuer le matériel, de quelque manière que ce soit. / The material provided here is for personal or educational purposes. Use of this material should include the credit "Société historique de Field Collection". Express permission from the Société historique de Field or other indicated copyright owners is required if you wish to modify, copy, reproduce, republish, post, transmit or distribute the material in any way for any other purposes, especially commercial.
Contacter
Société historique de Field
Courriel:pn_dp@wnpl.ca
Adresse postale d'agence
225, Holditch, Suite 107
Sturgeon Falls, ON P2B 1T1
Tel.: 705-753-2620
Fax: 705-753-2131
Texte intégral

L'ASSOCIATION D'EDUCATION

Chaque automne nous rapelle un devoir que nous avons envers l'Association Canadienne Française d'Education d'Ontario, nous voulons parler de la collecte. Plusieurs se demandent le pourquoi de cette collecte. Plusieurs ignorent même l'existence de l'Association d'Education, de ce qu'elle représente pour la minorité canadienne française d'Ontario. Les quelques lignes qui suivront auront pour but de répondre d'une façon générale à ces questions.

Dès 1911 les franco-ontariens se rendirent compte que pour revendiquer leurs droits catholiques et français particulièrement dans le domaine scolaire, il faillait de toute nécessité établir un secrétariat permanent qui put organiser de façon systématique les efforts épars de notre minorité. Aussi un grand nombre de centres canadiens français se sont-ils fait un devoir d'alimenter la caisse de leur association canadienne française d'Education d'Ontario.

Depuis plusieurs années, ils se montrent encore plus généreux afin de constituer une caisse de bourses scolaires destinées à récompenser à chaque année les lauréats du concours provincial de français.

Oui l'Association est le bastion de nos droits catholiques et français dans le domaine scolaire. II est inutile de démontrer pourquoi nous devons y attacher une si grande importance. Pour en avoir la compréhension nécessaire il suffit de s'imaginer quel serait notre sort sans elle. Le drame de Maillardville est un témoin éloquent, un sur mille.

Ne nous est-il pas arrive de sortir d'un spectacle la gorge serrée, le cœur étreint après avoir assisté à un beau drame? L'auteur fait passer dans son texte tous les sentiments nobles et grands dont est capable l'âme humaine; les acteurs s'étaient surpassés et avaient rendu presqu'à la perfection le texte de 1'auteur. Nous avions passé une magnifique soirée que le train-train journalier nous avait hélas dès le lendemain fait oublier.

A Maillardville il se déroule en ce moment un drame vécu. Le fond de la pièce; des petits Canadiens Français se verront-ils arracher leur âme catholique et française? Les acteurs et auteurs du drame; les autorités provinciales qui en dépit de la parole donnée refusent à nos compatriotes le droit qu'ils ont de faire instruire leurs enfants dans leur langue et leur religion, et nos canadiens français qui ont décidé que l'injustice avait assez duré.

Au moment où le Canada s'unit à d'autre pays pour venger la liberté opprimée dans des pays lointain il serait bon semble-t-il de songer à secourir les persécutés de chez-nous ceux à qui on nie la liberté et le droit de conserver leur âme, de garder la langue maternelle, de continuer à prier Dieu dans l'idiome appris sur les genoux de leur mère.

Le drame de Maillardville n'est pas le seul qui se déroule dans notre pays. Ces sortes de drames couvent d'ordinaire longtemps avant d'éclater au grand jour. Nous avons des consignes constantes pour lutter contre l'ogre de langue anglaise.

La langue, on l'a dit souvent est la gardienne de la foi et l'expérience démontre que quiconque perd sa langue perd aussi sa foie.

II nous faut lutter contre l'école qui se dit injurieusement neutre mais qui n'est autre chose que la tyrannie toute puissante d'une secte ténébreuse.

Ce n'est que dans la sauvegarde de notre droit canadiens français catholique que nous poserons un obstacle réel à la force montante du communisme international le sous produit de notre siècle où prime la matière.

Cette sauvegarde nous est assurée en tant que nous garderons bien vivante et active notre association d'éducation. Pour ce faire il faut la supporter de nos deniers. Donnons généreusement et encore une fois son- gez au sort de nos petits enfants si nous avions pas d'association d'éducation. Cette collecte sera le baromètre de votre esprit et de votre cœur de canadien français. Donnes généreusement, laissez parler votre cœur. La mesure sera comble. II y aura des gens designés pour faire la quête de l'association. Faites leur une bonne réception, ils se dévouent pour la cause. Dormez selon vos moyens, considérez l'ampleur de votre geste dans la proportion de l'importance du but à atteindre.

(FLAVIEN)

DIMANCHE 14 OCTOBRE - SALLE PAROISSIALE GRAND BINGO ANNUEL DES DAMES DE STE ANNE

Comme c'est une œuvre qui doit intéresser tout le monde - - faisons-nous un devoir d'encourager de notre présence celles qui se sont dépensées pour préparer cette soirée.

Powered by / Alimenté par VITA Toolkit




Vous n'avez pas de compte? Inscrivez-vous!

thumbnail








Le Courrier Paroissial 52


Un journal local qui décrit les affaires et opinions des habitants de Field, ON. / A local newspaper describing the events and opinions of the citizens of Field, ON.